Hello ! C’est nous, les cookies Baouw. Nous sommes indispensables au bon fonctionnement de ta commande et nous améliorons ton confort de surf sur la toile. Tu veux bien nous accepter ? Promis, nous sommes délicieux, bio et… sans gluten, bien sûr ! ;) plus d'informations
Livraison offerte dès 45 € d'achat • 75 € : 3 barres Myrtille-Noisette-Bourgeon de sapin offertes • 170 € : L'ensemble de notre gamme Barres offerte • 300 € : 20 purées Patate douce-Carotte-Poivre Timut offertes (offres cumulables)
fr
fr en es
Le Blog Baouw

Confinement : dans la peau de nos athlètes

Journal d’un confiné avec Julien Chorier 

 
Cela fait maintenant 5 semaines que dure le confinement, c’est long pour tout le monde ! Pas le choix, il faut s’adapter, revoir ses habitudes, ses entrainements et, pour certains, sa saison. Mais comment le vivent nos athlètes Baouw ? Comment se déroule leur quotidien ? Eux, pour qui faire du télétravail est plus compliqué durant cette période, s’adaptent… comme nous tous !
 
Propos recueillis par Marie Perrier, athlète Hoka et membre des #Baouwers.
 
Aujourd’hui, nous entrons dans l’univers de confinement de Julien Chorier, traileur élite de la team Hoka One One, double vainqueur de la Diagonale des Fous (2009 et 2011), vainqueur de l'Ultra Trail du Mont Fuji mais aussi de la Hardrock Hundred Endurance Run. Julien a rejoint la famille des #Baouwers depuis janvier 2019. Il partage avec nous son quotidien depuis 5 semaines.
  
 
 Confinement: dans la peau de Julien Chorier  
 
 
Marie Perrier : Coucou Julien, merci d’avoir accepté de partager avec les Baouwers cette période que nous vivons tous différemment. Tout d’abord pour resituer les choses, pour ceux qui ne te connaissent pas (ou peu), peux-tu nous expliquer ce que tu fais dans la vie ? Travailles-tu à coté de ta pratique à haut-niveau ?
 
Julien Chorier :
"Merci Marie, avec plaisir ! Je suis ingénieur en bâtiment, de formation. Mais depuis 5 ans maintenant, j’ai fait le choix d’orienter ma profession vers le sport outdoor et principalement le trail. Je suis donc un travailleur indépendant qui collabore avec les marques pour du conseil en sport marketing, développement de produits. J’interviens également en entreprise sur différents types de séminaires. J’ai suivi la formation d’accompagnateur en moyenne montagne qui me permet de pouvoir encadrer des groupes sur les chemins en toute légitimité. Je prends énormément de plaisir à partager ma passion à différents niveaux, que ce soit avec des professionnels ou lors de stages trail « découverte ». À côté de ça, comme tu le sais, je suis traileur de haut-niveau et j’ai plusieurs sponsors qui m’accompagnent sur l’année : Hoka One One, Val Thorens, Compressport, Julbo, Baouw et quelques autres marques...". 
 
Marie Perrier :  Avec le confinement, j’imagine que tout est bouleversé, tes entrainements comme ton boulot. Est-ce que cela affecte ta préparation ou arrives-tu à faire avec ?
 
Julien Chorier :
"La préparation est bien sûr chamboulée car il n’y a plus d’objectifs à court et à moyen terme. Mais je suis un passionné de sport outdoor et j’ai la chance de vivre dans un environnement privilégié, en moyenne montagne, entouré de ma femme et mes filles. J’ai aussi un home trainer et j’adapte les entrainements. Mais je ne cherche pas à être au top de ma forme actuellement, juste à maintenir un niveau correct et travailler quelques lacunes pour pouvoir me re-entraîner de plus belle lorsqu’on pourra sortir jouer dehors, afin de ne pas repartir de zéro."
 
Marie Perrier : Comment est-ce que tu adaptes ton entraînement et qu’est-ce qui a changé ? Est-ce que tu fais plus de vélo, de renforcement musculaire, plus d’étirements ?
 
Julien Chorier :  
"Ce qui a changé, c’est que je fais moins de volume. Les sorties de course à pied sont courtes (<1h et à proximité de la maison), je fais des séances d’intensité et des footings, notamment avec ma fille. Sinon, je fais beaucoup de Home Trainer, je trouve que c’est un bel outil pour des exercices très calibrés : on peut travailler la force, le renforcement, le cardio…Concernant le renforcement musculaire, j’en fais autant qu’avant mais pas beaucoup (1x par semaine), en axant principalement sur la rééducation de mon épaule. Et pour ce qui est des étirements, le confinement n’a rien changé : je fais comme avant, c’est-à-dire quasiment pas ! (rires). En terme de volume horaire en ce moment, cela revient au total à 14-15h par semaine."
 
Marie Perrier : Pourrais-tu nous décrire une journée-type en confinement ?  
 
Julien Chorier :
"Le réveil se fait naturellement entre 7h30 et 8h. Je fais régulièrement un petit footing à jeun (de 45 minutes) ou alors je démarre directement par le petit-déjeuner : un fruit, 2 œufs, galette de sarrasin et un thé vert. Un petit-déjeuner qui me convient bien, à indice glycémique bas, pour attaquer le reste de la journée.
Ensuite, c’est boulot et école à la maison pour mes deux filles. La matinée est bien occupée avant le déjeuner qui est, la plupart du temps, composé de salade, riz, poisson (ou viande) avec des fruits en dessert.
Je m’accorde un petit repos de ¾ d’heure ensuite et m’endors souvent une vingtaine de minutes, de quoi bien recharger les batteries.
Dans l’après-midi, je fais quelques activités en famille avant d’attaquer ma séance de Home Trainer en fin de journée.
Je dîne vers 19h30, un repas principalement végétal avec un féculent lorsque j’ai fait une sortie vélo avant. Puis vient l’heure du coucher, vers 23h.
Ce sont des journées beaucoup plus cool, puisque mon activité professionnelle et sportive est impactée. L’impact est très important sur mon métier car tous les événements, encadrements de stages sont annulés. Mais je n’ai pas d’influence sur ces choses, alors il faut faire avec et positiver ! Et j’ai la chance de pouvoir maintenir une partie de mon activité à domicile, sans avoir à me déplacer."
 
Marie Perrier : D’accord, tu sembles accepter plutôt bien la situation et garder le positif, c’est bien !  En parlant de tes repas et de ta nutrition, as-tu changé quelque chose dans ton alimentation ? Comme tes activités ne sont plus les mêmes, tes apports ont-ils changé ?  
 
Julien Chorier : 
"En dehors des apéros plus fréquents, je n’ai pas changé énormément de choses. Je prends tous mes repas à la maison en famille et il faut s’adapter pour trouver des idées 2 à 3 fois par jours ! (rires)"
 
Marie Perrier : Tu fais bonne utilisation de tes Baouw durant cette période ou elles restent au placard ? Et dis-nous quelle est ta préférée !  
 
Julien Chorier :
"Oh que oui ! Pas en course à pied car les sorties sont trop courtes, mais plutôt avant les longues sorties sur Home Trainer ou alors pendant, lorsque je dépasse les 2 heures d’effort. Elles me servent de petit goûter, et j’adore la variété des recettes qui permet de ne pas se lasser. Ma préférée reste la Cacao – Noisette – Vanille, j’ai toujours eu un faible pour celle-là ! D’ailleurs, ça me fait penser que j’en ai presque plus et que je dois te passer une nouvelle commande ! (Rires)"
 
Marie Perrier : Connais-tu déjà ton programme de course à la sortie du confinement ? Comment se planifie le reste de ta saison ?  
 
Julien Chorier :
"Il est très difficile de se prononcer. J’ai espoir de reprendre de la liberté pour retourner en montagne faire de belles et grandes balades cet été. Mais les objectifs avec un dossard ne sont pas encore concrets. Je ne sais pas s’il est raisonnable de s’accrocher à l’espoir de courir à la fin de l’été... J’attends de savoir si les courses prévues seront maintenues (à savoir OCC fin août, un 100 miles aux Etats-Unis en septembre – le Run Rabbit Run), et voir en fonction."
 
Marie Perrier : Et le moral dans tout ça ?
 
Julien Chorier :  
"Le moral va très bien, même si le temps peut paraitre un peu long. Je me répète mais j’ai l’impression d’être bien privilégié, avec une maison, un jardin, des filles qui s’adaptent bien. Ma femme, infirmière à l’hôpital de Chambéry, continue de travailler normalement."
 
Marie Perrier : As-tu des conseils à donner aux Baouwers ou un message à leur faire passer, pendant cette période difficile pour tous ?
 
Julien Chorier :
« Il me parait important de s’adapter à la situation en ne cherchant pas à reproduire son fonctionnement d’avant. Pour les sportifs, ne pas chercher à être au top maintenant, maintenir un juste équilibre pour retourner avec plaisir sur les chemins dès la sortie du confinement et si possible sans être en sur-entrainement ou blessé... Se forcer à continuer à s’entrainer autant qu’avant ou à progresser avec la situation actuelle, risque de coûter cher à ceux qui le font. Mon conseil aux Baouwers serait de prendre la situation comme elle est, de se maintenir simplement et de profiter pour ressortir de ce confinement frais et motivé. »
 
Marie Perrier : Et est-ce que la situation actuelle a changé quelque chose dans ta manière de voir les choses en général ?  
 
Julien Chorier : 
« Oui, tout à fait, je me rends compte qu’il y a beaucoup de choses qu’on fait et qui sont accessoires, ne serait-ce que nos déplacements. Je pense que je changerai quelques habitudes une fois le retour à la normale.  Sinon, je tiens simplement à remercier tous ceux qui font tourner l’économie et la santé pour nous ! Et restez chez vous ! »
 
Merci à Julien pour ces confidences et conseils. 
 
 
Tu veux découvrir les Baouw de la collection 2020 ? Teste-les avec nos petites boîtes Baouw Expérience: 4 délicieuses recettes fruitées et 4 recettes salées. 
 
Notre boutique en ligne reste ouverte et les livraisons fonctionnent !
 
Article précédent
par SuperAdmin SuperAdmin le 26 avr. 2020 à 12h00

Rejoins la famille Baouw

#baouwers
Tu veux profiter d’offres exclusives et des conseils Baouw ? Inscris-toi à la newsletter ! Je coche tous les sujets qui m’intéressent.
Je m'inscris

Livraison Offerte dès 45 € d'achat en France et Belgique

Paiement sécurisé

Livraisonen France et en Europe