Christophe Vissant Ambassadeur #Ultra-Runner

Christophe Vissant Ambassadeur #Ultra-Runner

Salut Christophe, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Mer Rouge, avril 2003 : je suis victime d’un terrible accident de plongée. Après être passé près de la tétraplégie, je retrouve finalement l’usage de mes jambes et depuis, je ne cesse de courir. Convaincu de la puissance et de la résistance de la volonté humaine , je veux montrer à mes filles que dans la vie, tout est possible. Même l’impossible !


Quel est ton sport et ton palmarès qui va avec ? 

- 2015 : La Ciotat -  Gènes (Italie) en courant 462 km en 4 jours, sans jour de repos, sans assistance et à une moyenne de 115 km par jour en traversant la France, Monaco et l’Italie.

- 2013 : Marseille -  Gorno Altaisk (Russie) en courant 7458 km en 108 jours, sans jour de repos et à une moyenne de 69 km par jour en traversant la France, l’Italie, la Slovénie, la Hongrie, l’Ukraine et la Russie. À ce jour, je suis le 1er coureur à pied à avoir traversé La Russie et La Sibérie d’ouest en est à cette cadence et sans jour de repos.



- 2010 : Aubagne – Athènes en courant 2732 km en 38 jours, sans jour de repos, soit 73 km par jour. Arrivée sur l’Acropole d’Athènes, en traversant la France, l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro, l’Albanie et la Grèce.

- 2008 : Aubagne - Paris en courant 1132 km en 15 jours, sans jour de repos et à une moyenne de 75,6 km par jour. Beaucoup de souffrance, mais je réussis néanmoins à traverser toute la France jusqu’à la capitale en passant par ma ville natale Besançon.

As-tu un mode de vie auquel tu aspires, des sources d’inspiration ? 

Je vis au jour le jour, jamais dans le passé, je vis l’instant présent, je profite de chaque minute, et je suis tellement heureux d’être en vie. J’aime courir pour découvrir le monde et les gens, à mon allure tout est magique ! J’aime également l’aspect d’irrationalité dans les très longues distances, parfois tu es au top, parfois tu es au plus mal, la magie opère quand le mental se rééquilibre avec le physique.

Nelson Mandela est ma source de motivation, un exemple, je pense souvent à lui en courant et à son œuvre avec une telle tolérance et un tel respect pour l’homme.Une autre source d’inspiration, Philippe de Dieuleveult, le célèbre aventurier de la chasse aux trésors est mon modèle, il m’a donné le goût de l’aventure et du voyage.

Accordes-tu une place importante à la nutrition dans ta pratique ? Si oui, pourquoi ?

Pendant mes défis oui, c’est primordial, si tu ne manges pas, tu ne recharges pas, si tu ne recharges pas tu n’avances pas : c’est aussi simple que ça ! Sur du très long, le corps a du mal à accepter du solide et du liquide, d’où l’importance d’avoir une alimentation vraiment dédiée à ton organisme.

Quel est ton rapport avec la nature ?

Primordial ! C’est ce qui me fait avancer, surtout quand je suis dans le dur, je regarde tout ce qu’il y’a autour de moi, et la magie de la nature rebooste mon mental (je regarde tout ! Des feuilles aux cultures, du ciel à la mer). Il faut également savoir que sur chacun de mes défis, je crée une charte de protection de l’environnement et adapte mon comportement aux différents écosystèmes.

Quels sont tes futurs projets ?

En 2018, ça sera l’Australian Challenge Tour.

               Qu’est-ce que c’est ? 

Tout simplement le tour de l’Australie en courant avec 1 record du monde à la clé. Cela représente 15 500 km, 180 jours et 180 nuits. Cette distance sera parcourue, en fonction des conditions météorologiques, à une vitesse pouvant varier de 8 à 10 km/heure, de 10 à 12 heures de course par jour. Le tracé s’établit comme suit :

Départ : Opéra de Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, Australie

Arrivée : estimée 6 mois plus tard, retour devant l’Opéra de Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, Australie

6 territoires traversés : Nouvelle-Galles du Sud –Australie-Méridionale – Australie-Occidentale – Queensland – Territoire Nord – Victoria

(En savoir plus ici : Australian Challenge Tour

Baouwers pour de vrai ?

Ah oui ! Quelle trouvaille ces barres exceptionnelles, je n’ai jamais vu cela, un truc de fou ! Le goût bien sûr exceptionnel, et surtout la valeur nutritive impressionnante quand tu mâches bien. Ma préférée ? Chocolat-noisette-vanille, une merveille !

Toutes les news