Nos conseils pour un goûter équilibré

Nos conseils pour un goûter équilibré

Des petits bien nourris : nos conseils pour un goûter équilibré !

 

Au retour du ski, tout le monde a bien mérité une petite pause gourmande. Petits comme grands, d’ailleurs. Quelques conseils nutrition pour un goûter équilibré.

 

Le principe de base à retenir : toujours commencer par un fruit de saison. Dans l’idéal, une pomme, une poire ou une banane. Cru ou cuit (une purée, moins sucrée et non moulinée, donc avec des fibres non broyées, à préférer à la compote). Ensuite, pour compléter, une demie Baouw (c’est très satiétant) ou une barre entière, pour un plus grand.

 

Ta Baouw va t’amener de bons lipides, encore consommables à cette heure-là en petites quantités. Elle va surtout t’apporter des glucides de bonne qualité, dans cette fenêtre de temps de l’après-sport, très importante pour recharger en énergie glucidique. « S’il y a un créneau horaire qui convienne à une gourmandise un peu sucrée, pour les petits comme pour les grands, c’est bien celui-ci » explique Benoît Nave, nutritionniste Baouw, fervent adepte de la chrono-nutrition. « Le bon sens populaire rejoint donc les connaissances scientifiques actuelles : l’heure du goûter a bien sonné en milieu d’après-midi. Par ailleurs, en hiver, il est important d’augmenter les apports caloriques, parce que ta dépense énergétique est plus élevée, donc si tu veux faire tourner ta machinerie interne (physique comme cérébrale), il faut lui amener plus d’essence. C’est encore plus vrai en sport, avec l’effort. »

 

Un bon choix en cette saison ? Deux barres qui réconfortent en hiver : la cacao vanille, avec sa noisette riche en une vitamine E très particulière (le tocotriénol) aux propriétés hautement antioxydantes, favorisant le travail musculaire. Intéressant en périodes de sports d’hiver, avec des heures passées au ski, alors qu’on est plutôt assis sur un banc d’école en temps normal.

Et la Baouw cassis avec sa gentiane, sélectionnée par notre chef double étoilé Yoann Conte pour lui amener le petit supplément d’âme. La vitamine C du cassis protège la vitamine E de l’amande et en garantit les bénéfices. Eh oui, rien n’est fait au hasard chez Baouw… •

 

 

Par Myriam Cornu

Photo : © Stef Balbo

Toutes les news