Xavier Thevenard, ambassadeur #trail

Xavier Thevenard, ambassadeur #trail

Salut Xavier, maintenant que tu es un Baouwers, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Xavier Thevenard, j’ai 30 ans, je suis originaire du Haut Bugey et plus précisément des Plans d’Hotonnes et du plateau de Retrord. Aujourd’hui, j’habite dans le Haut Doubs, au village de Jougne situé à proximité de la Frontière suisse.

Après le collège je me suis orienté dans la filière professionnelle en passant des diplômes dans les métiers du bois (BEP de charpente et BAC pro de menuiserie). A cette période, j’étais en section sport étude : ski de fond et biathlon. J’ai passé cinq années au Lycée professionnel de Pontarlier, ensuite j’ai fini les formations pour obtenir mon Brevet d’état de ski Nordique.

En parallèle, je suivais une formation pour devenir éducateur sportif accès sur les sports de plein air. Maintenant j’exerce ma profession de moniteur de ski l’hiver  de décembre à avril, au sein d’une école de sport qui s’appelle : sports Nature. Puis, le reste de l’année, je consacre mon temps à ma plus grande des passions : la course à pied et la montagne, en essayant de préparer au mieux mes courses. 

 




Quels sont tes sports ?  Un palmarès qui va avec ?

Je pratique plusieurs sports : course à pied, ski de fond, vélo, kayak, ski de rando.

Mais mon sport de prédilection est le trail. J’ai commencé en 2009. Depuis je suis arrivé à atteindre quelques projets sportifs:

-       1er CCC 2010

-       1er Endurance trail 2011

-       1er UTMB 2013

-       1er TDS 2014

-       1er UTMB 2015

-       1er OCC 2016

-       1er 80km du Mont Blanc 2017

 

As-tu participé récemment à des évènements ? La réalisation d’un exploit important à tes yeux ?

UTMB 2017 était un évènement récent et important à mes yeux. Tous les meilleurs coureurs de l’ultra trail étaient réunis sur l’évènement. Forcément le niveau des coureurs, la pression médiatique puis l’envie de bien faire étaient importants. Ma 4ème place lors de cette édition n’est pas forcément un exploit. Mais ce qui me satisfait, c’est d’avoir pu réaliser une place correcte, en ayant une fin de préparation plus que compliquée. J’ai eu un virus qui ne m’a pas facilité la tâche pendant 3 semaines. L’exploit est plutôt personnel, je suis content d’avoir pu surmonter cette épreuve aussi bien physiquement que mentalement. 4 jours avant l’UTMB 2017, j’étais encore dans l’incapacité de prendre le départ.

 

 As-tu un mode de vie auquel tu aspires ? Tes sources d'inspirations ?

Je pense que suis plutôt quelqu’un de simple, qui n’a pas beaucoup de besoins. La nature, la montagne sont des sources d’inspirations car leurs beautés m’envoûtent. J’ai vécu et je vivrais encore beaucoup de bons moments dehors en montagne. Cet environnement m’a fait grandir et je lui dois beaucoup. Du coup, mon mode de vie a forcément un lien avec le milieu naturel. C’est un échange réciproque, une forme de respect. Quotidienement, j’essaye au maximum d’avoir un impact écologique réduit. Je consomme BIO, j’essaye de limiter mes déplacements en voiture. C’est pour cela qu’en dehors des déplacements sur les courses, je m’entraîne souvent chez moi, pour faire du sport de proximité. Plus tard,  j’aimerais construire une habitation durable et autonome en énergie. Naturellement, je trie mes déchets, je suis contre l'obsolescence programmée … etc. Mais malheureusement, nous sommes tous plus ou moins victimes de ce modèle de société. Je sais que mon bonheur se trouve dehors en pleine nature et je veux limiter mon empreinte sur cette terre, car nous ne sommes que des êtres humains de passage. J’ai surtout envie que nos enfants puissent aussi profiter et contempler la nature et les paysages, tels que je les perçois.

 

Accordes-tu une place importante à la nutrition dans ta pratique ? Si oui pourquoi ?

Oui, j’ai une réelle importance pour la nutrition que ça soit au quotidien ou dans ma pratique sportive. Je pense que c’est la base, l’alimentation est à l’origine de tout. Tout le monde connait la citation : « Nous sommes ce que nous mangeons ». Si nous ne mettons pas le bon carburant dans une auto, elle tombera forcément en panne. Pour l’être humain c’est pareil ! Aujourd’hui on se rend bien compte que l’alimentation ultra transformée, industrialisée est à l’origine de graves maladies. De plus, cette alimentation va au détriment de la planète avec  la surexploitation des sols, l'élevage intensif, la pollution des océans, les déforestations, etc… Alors on nous dira que l’alimentation bio est chère... ? Mais si demain, tout le monde prenait ses responsabilités, si on ne faisait plus nos courses en super marché, si on décidait de consommer bio, alors le bio ne serait pas cher et l’environnement se porterait beaucoup mieux.

 

Quel est ton rapport avec la Nature ?

Je suis en symbiose avec la nature, c’est grâce à elle que je m’épanouis dans la vie, elle m’a permi de réaliser des rêves. Donc j’essaie de faire en sorte qu’elle se porte le mieux possible.

 

Tes futurs projets ?

Les prochaines années, j’ai encore beaucoup de projets sportifs. Je sais que le sport à haut niveau ne se pratique pas éternellement. C’est pour cela qu'aujourd’hui, je me donne les moyens d’y arriver pour ne pas avoir de regret dans le futur. Mais quand je déciderais de moins pratiquer la compétition alors j’ai plein d’autres projets dans un coin de ma tête.

Pour l’année 2018 mes objectifs, sont de réussir la Hardrock et l’UTMB.

 

Baouwers pour de vrai ?

Pour de vrai et plus que tout, car c’est avec des initiatives comme celles qu’entreprend Baouw! que les gens pourront s’éclater et prendre du plaisir en montagnes que ça soit pendant l’effort ou après l’effort. Savourer une barre en contemplant les paysages tout en sachant qu’elle respecte son corps comme le monde extérieur...  alors la boucle est bouclée… 


Toutes les news