Yoann Stuck, ambassadeur #trail

Yoann Stuck, ambassadeur #trail

Salut Yoann peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Yoann Stuck, j’ai 34 ans, je suis papa d’une petite Charlee de presque 3 ans. Je vis sur Lyon depuis 7 ans mais je suis originaire d’Avignon, où j’ai passé toute mon enfance. J’ai également fait mon BTS là-bas. Par amour, je suis parti rejoindre ma compagne sur Lyon. Aujourd’hui, je suis entraineur d’un petit groupe exceptionnel. 

Quel est ton sport et ton palmarès qui va avec ?

J’adore le sport en général. Auparavant, je le regardais depuis mon canapé, maintenant, j’adore switcher sur plusieurs terrains de jeu. Je cours, je roule en bike, je viens d’acheter un Standup paddle… Ma principale activité est le running, route et trail, j’essaye d’être polyvalent. En palmarès, j’ai déjà fait deux fois 2eme de l’Ecotrail de Paris, gagné le trail du Morbihan, vainqueur du Wings for life à Dubai et en Norvège, 3eme à la 6000D… 

As-tu participé récemment à des évènements ? As-tu réalisé un exploit important à tes yeux ?

J’adore jouer sur tous les types de terrain et sortir de ma zone de confort. Courir 57 km à 43 degrés en plein désert à Dubai l’année dernière fut une sacrée expérience. Ce n’est pas un exploit mais c’est surtout dingue de se rendre compte de ce qu’est capable de faire le corps humain. 

 

As-tu un mode de vie auquel tu aspires ? Quelles sont tes sources d’inspiration ? 

Vivre simplement et être épanoui dans ce que l’on fait. J’essaierai d’ailleurs de transmettre cela à ma fille. Il ne faut pas se mettre de limites et il faut vivre au temps présent. Même si ça peut prendre du temps, il faut être pugnace et patient. J’adore la philosophie d’Yvon Chouinard (fondateur PATAGONIA), il est très inspirant pour moi. 

 

Accordes-tu une place importante à la nutrition dans ta pratique ? Si oui pourquoi ?

Auparavant non. Il y a moins de 10 ans je pesais 90 kg, maintenant j’en fais 70. Mais aujourd’hui je me rends compte que c’est indispensable à la performance mais aussi pour se sentir bien au jour le jour. C’est un investissement sur notre corps. J’adore cuisiner et me faire mes plats, retrouver des saveurs en sachant que c’est bon pour nous (ma fille, ma femme et moi). Je reste épicurien car j’aime les bonnes choses, mais je fais plus attention sans rentrer dans les extrêmes. 


Quel est ton rapport avec la Nature ?

Même si je vis dans une grande ville comme Lyon, mon rapport avec la nature est important. Je viens d’un petit village à côté d’Avignon et vois la différence d’air que je respire lorsque j’y descends. J’essaye d’être écoresponsable, en bougeant en vélo même s’il fait moche, je trie mes déchets, je joue avec les saisons sur mon alimentation, etc… Je kiffe être dehors.

 

Tes futurs projets ?

J’aimerais performer réellement sur des courses. Je fais des podiums mais j’aimerais bien récolter le fruit du travail que je fournis lors de mes entrainements. Ce serait une belle récompense personnelle mais aussi pour mes proches et les personnes qui me suivent. 

 

Baouwers pour de vrai ?

A bloc ! J’ai découvert un des Baouwers fondateurs qui est un mec génial et c’est aussi maintenant mon entraineur. Je me sens bien car l’équipe me le rend totalement. Dès mes premiers échanges, je me suis bien senti. Je le suis plus que tout ! 

Toutes les news