La "cuisson crue", késako ?

La "cuisson crue", késako ?

Cela peut sonner comme un pléonasme mais c’est bel et bien une pratique culinaire de plus en plus plébiscitée.  Si vous n’avez jamais entendu parler de cuisson crue peut-être que vous avez déjà lu sur un emballage « raw food » qui est la traduction de « cru ». Le cru ou la « raw food » consiste à consommer des aliments crus ou cuits à moins de 42°C et bruts (non transformés).

Les avantages de la cuisson crue dans la pratique sportive reposent sur la même théorie que nous avons exposée dans l’article qui traite du « Vegan » que je vous invite à lire ici. En quelques mots, notre alimentation a énormément évolué lors du dernier siècle en corrélation avec l’industrialisation de l’agriculture. Contrairement à notre corps et système digestif qui n’ont que très peu évolué depuis l’ère du paléolithique. Epoque à laquelle l’humain ou plutôt notre ancêtre, l’homo sapiens, se nourrissait exclusivement de la chasse et de la cueillette. La cuisson n’avait alors qu’un rôle limitée : conserver les viandes et poissons.

Notre système digestif n’est pas destiné à digérer des ingrédients cuits, alors pourquoi 42 °C ? Parce qu’au-delà cela entraine la destruction de certains enzymes qui contribuent à la bonne digestion. En l’absence de ceux-ci les organes du système digestif doivent les suppléer et redoubler d’intensité : c’est à dire une dépense d’énergie supplémentaire pour un sportif, ce qui à terme peut l’affaiblir.  De plus au-delà de cette température la cuisson altère certain nutriments des aliments comme les vitamines et les minéraux qui sont indispensables aux performances sportives de longue durée.

Nous soulignons le fait que les problèmes digestifs représentent 28% des abandons sur le Tor des Géants et 17 % en moyenne sur l’UTMB, Leadsville trail (Colorado), et Western states 100-mile endurance run(Californie). (*)

Toujours en quête d’excellence, les qualités gustatives des recettes Baouw! ne sont pas affectées par la cuisson crue qui conservent les nutriments nécessaires au bon fonctionnement du métabolisme et sont optimisées aux performances sportives.

Dans les recettes Baouw, le pourcentage total de cuisson crue des ingrédients est de :

-          Recette Poire Amande Thé vert : cru = 85%

-          Recette Cacao Noisette Vanille : cru = 65.3 %

-          Recette Chocolat Noisette Orange : cru = 57%

-          Recette Cassis Amande Gentiane : cru = 80%

-          Recette Orange Cajou Reine des prés : cru = 61.5%

 

 

(*) Khodaee M, Spittler J, Basset P, Vanbaak K, Hill J, San Millán I, Hoffman M. Reasons for inability to complete ultramarathons: a multicenter study. Br J Sports Med. 2014 Apr;48(7):618-9.

Toutes les news