Manu Meyssat, ambassadeur naturel de Baouw

Manu Meyssat, ambassadeur naturel de Baouw

Il est là, il est tout frais, le petit nouveau du team Baouw est en fait le « grand frère » naturel de Xavier Thévenard, Benoît Girondel, Johann Baujard et les autres. À 38 ans, Manu Meyssat est bien loin de la retraite : il n’a jamais été aussi fort ! Dans le top 5 européen en course de montagne, il est multiple champion de France de trail court. De tous les coureurs à pied français, c’est le plus polyvalent. Capable d’exceller sur des formats très courts type cross (12-13 minutes) et très longs comme une SaintéLyon, avec des efforts de 6 heures. Dans la boue, comme sur les sentiers et les routes, été comme hiver.


« Rejoindre la communauté des Baouwers me fait très plaisir » commente le double vainqueur de la SaintéLyon. « D’abord, parce que je rejoins le team de Benoît Nave, le nutritionniste de Baouw, qui me conseille depuis longtemps. Ensuite, parce que je rejoins des athlètes que j’admire et respecte. Ma vision de la performance passe entièrement par la nutrition. Ce sont les efforts que j’ai faits ces dernières années sur l’alimentation qui ont porté vraiment leurs fruits. J’avais déjà changé pas mal de choses quand j’ai rencontré Benoît et puis il y a trois ans, après une blessure, j’ai modifié mon approche énergétique, travaillé sur l’aspect physiologie, et cela m’a révolutionné.


Juste un peu avant ma première SaintéLyon, le nutritionniste de Baouw m’a beaucoup aidé. J’avais l’impression d’être de moins en moins endurant. En fait, je consommais trop de produits énergétiques, y compris lors d’efforts courts. Benoît m’a conseillé la céto-adaptation. Je ne consomme plus de glucides en journée, seulement le soir. Cela a révolutionné mon organisme.


C’est cette expertise-là que je viens chercher chez Baouw. J’avais bien vu où mettre les curseurs sur l’alimentation et ce que cela m’apporte. Aujourd’hui ce qui m’intéresse, c’est d’avoir les meilleurs produits en course. C’est dans la suite logique de mon approche.


Depuis trois ans, les résultats sont au rendez-vous tout le temps. Ce n’est pas une coïncidence, c’est en étroit lien. Non seulement je suis plus fort mais je m’épuise moins. Je tape moins dans mes réserves à l’entraînement donc je suis très constant. Je n’ai pas de coups de barre dans la saison parce que je mets le bon carburant dans la machine : mon alimentation au quotidien fait ma force. Je suis très régulier en compète mais aussi dans ma prépa, je ne souffre jamais de coups de moins bien. Souvent, on me le dit : « C’est incroyable, ta régularité ! ». Et c’est vrai que la réussite est grande, depuis ma blessure. Cette saison, il y a une seule course où je suis passé un peu à travers, c’est le championnat de France, j’ai mal réagi à l’altitude.


Mes Baouw coups de cœur ? Ouh, c’est difficile, elles sont toutes extras ! Allez, disons la Quinoa - Pistache - Citron Vert ou la Cerise - Amande - Hibiscus ? Remarque, celle à la betterave et piment d’Espelette aussi ! Celle de Xav. Ce sel, ce piment, cela sort de l’ordinaire, cela passe bien en bouche ! » •


Propos recueillis par Myriam Cornu

Photo par ©Nicolas Konik

Toutes les news