En ce moment, nos offres cumulables • Dès 65€ : Livraison Offerte • 90€ : 1 Boisson Mé-Mé Hydratante Offerte • 130€ : 3 Barres Baouw KIDS Fruits rouges-Amande Offertes • 200 € : 20 Sachets d'Infusion Atma Vitalité Offerts
fr
Le Blog Baouw

Cyclistes : 10 conseils pour l’entraînement hivernal (et un bonus)

guide pratique cyclisme hiver entrainement
Cyclisme : tous nos conseils pour passer un bon hiver et être encore plus fort sur son vélo au printemps. Pour pédaler heureux ! Comme Seb Jarrot. © focal_77

conseils pratiques cyclisme hivernal

L’hiver est une période-clé pour la préparation du cycliste. Guide-pratique pour bien passer cette saison de transition et arriver plus fort au printemps sur son vélo.
 
Par Myriam Cornu-Nave, journaliste, et par Benoît Nave, ostéopathe-nutritionniste et ancien coureur cycliste de haut niveau (pré-sélectionné pour les Jeux olympiques de Barcelone en 1992).

guide pratique / cyclisme en hiver 

Sommaire 
  • Conseil n°1     L’immunité du cycliste pour affronter les maux de l’hiver (et le coronavirus)
  • Conseil n°2     La légèreté : le maître-mot du vélo
  • Conseil n°3     L’alimentation en période hivernale et la prise de poids du cycliste
  • Conseil n°4     Changement de matériel (vélo, etc) et tests nutrition sportive
  • Conseil n°5     Préparation physique et renfo / Travail des fondamentaux   
  • Conseil n° 6     Les sports à pratiquer l’hiver pour performer en cyclisme au printemps
  • Conseil n°7     La position du cycliste
  • Conseil n°8     Objectifs, comment bien les fixer 
  • Conseil n°9     La santé du cycliste
  • Conseil n°10   S’inspirer des autres cyclistes
  • Bonus              Les clés de la réussite en cyclisme 

Rouler l'hiver, c'est très bien ! C'est idéal pour ta graisse brune, on va t'expliquer ça. Mais il y a pas mal de conseils à intégrer pour bien se préparer et s'entraîner durant cette saison hivernale. © maxime.visuals

conseil cycliste N°1 / affronter les maux de l'hiver (et le coronavirus) 

L’hiver est une période où on tombe plus facilement malade :
la faute aux
virus qui trainent dans l’air et à une plus grande sensibilité de notre système immunitaire
« Surtout après les fêtes où nous avons souvent un peu chargé le système digestif » précise Benoît Nave, nutritionniste Baouw et ancien cycliste de haut niveau. « Et quand on sait à quel point le système digestif est lié à notre immunité… 
Moralité : il ne faut pas vouloir enchaîner des efforts importants sur le vélo à la sortie des fêtes, en disant : « Ouh la la, je vais perdre le poids que j’ai pris pendant les repas festifs de fin d'année ! ».
 

Astuces anti-virus  

"L’hiver est toujours une période où on est plus sensibles aux virus. Cette année, c’est le coronavirus, mais on a aussi les gastros, les grippes… En cette saison, on est moins exposés au soleil, les taux de vitamine D sont plus faibles, on mange un peu plus richement, etc. Il faut renforcer cette immunité avec l’utilisation de petites astuces. Et une supplémentation en vitamine D quand on a fait bilanter (penser à bien faire vérifier les taux de zinc aussi). »
 

 

conseil cycliste n°2 / la légèreté : le maître-mot du vélo 

 

En ce plein hiver, on va s’offrir une petite cure détox de 10 jours. L’idéal aurait été de le faire juste après les fêtes mais c’est encore très bien !
« Alléger les sorties d’entraînement et alléger son alimentation est une bonne idée » recommande l’ancien coureur cycliste, qui a coaché de grands noms du vélo, comme Simon Gerrans, Mark Renshaw, Cyril Lemoine…
« Le plus près possible des fêtes et dès maintenant, du coup, si jamais ça n’a pas été fait, on va se programmer quelques jours détox. »
 
 
 
"Alléger pendant une dizaine de jours : un conseil à suivre pour les cyclistes de tous niveaux"
 
 
 
« On va alléger l’entraînement. Nous sommes des mammifères, c’est l’hiver, nous sommes quand même supposés avoir un peu moins d’activités, normalement. Bon, ce n’est plus trop le cas, avec notre vie moderne, mais tout de même. 
Pendant dix bonnes journées d’hiver, on va réduire le volume et réduire les intensités. On réduit de moitié les séances d’intensité. » 
Pendant ces 10 jours de détox cycliste, on va aussi alléger l’alimentation. On élimine la viande et le sucre. 
 

Le jeûne intermittent, super idée pour les cyclistes 

 
La super astuce en plus, c’est de faire une série de jeûnes intermittents pendant cette cure de 10 jours. Tous les deux jours. 
- soit on dîne tôt vers 18h30, 19 h et on saute le petit-déjeuner du lendemain
(dîner à base de glucides et de crudités, légumes, soupe et légumineuses).
- soit on fait un bon goûter et on saute le repas du soir (goûter à base de glucides, purées de fruits…) 
"Si jamais il y a un nouveau confinement, c’est encore plus facilement gérable, ce genre de cure.  
Mais, dans tous les cas, on se résume : légèreté de l’entraînement, légèreté de l’alimentation pendant 10 jours."

 

 


Nutrition effort cyclisme bio
Idéale pour rouler, notre purée énergétique salée trouvera sa place avec plaisir dans ton package de nutrition de l'effort. Deux autres recettes existent : Poire-Pomme-Menthe et Framboise-Fraise-Basilic, aucune n'a un goût trop sucré en bouche, ça change ! (Sans sucres ajoutés, simplement le sucre naturellement présent dans les fruits). ©focal_77

conseil cycliste N°3 / l'alimentation d'hiver et la prise de poids  

« La traditionnelle prise de poids hivernale n’est pas forcément une mauvaise chose, d’ailleurs » précise l’expert en nutrition, aujourd'hui cycliste amateur. « Il fait plus frais, évidemment, en hiver. On a donc besoin, à partir de décembre, d’une petite couche de graisse supplémentaire pour se protéger du froid. » L’effet marmotte. 
 
Sachant qu’il y a deux types de graisse
 
  • La graisse jaune. Celle de mauvaise qualité, qu’on cumule quand on mange trop de produits céréaliers, trop de sucre et qu’on sécrète trop d’insuline (et qu’on regarde trop Netflix, aussi). 
  •  La graisse brune. C’est celle qu'on fabrique quand on est souvent exposé au froid. 
« Donc les cyclistes qui continuent leur pratique pendant la saison hivernale ou qui vont faire du ski de fond régulièrement, ou du ski de rando, vont forcément accumuler une petite couche de graisse brune supplémentaire, c’est tout à fait logique » analyse notre micronutrionniste maison. « Ça s’affiche un peu sur la balance, mais ce n’est pas grave du tout.
 
Cette graisse va servir
  • à se protéger
  •  à fournir l’énergie nécessaire pendant les sorties où tu es exposé au froid et celles où tu es en lipolyse. »
Donc l’effet marmotte, oui, mais avec la graisse brune !
Cette petite couche va disparaître au fil des mois et pendant toute la période du printemps où les températures vont se réchauffer progressivement.
 

Comment (bien) s'alimenter l'hiver   

 
Les aliments qui favorisent la graisse jaune (à éviter)
  • tout ce qui est pro-inflammatoire
  • la nourriture industrielle
  • les aliments à indice glycémique élevé (donc à fuir pour tout le monde, d’ailleurs, cyclistes ou pas, pour préserver la santé). 
Les aliments à favoriser durant la saison d'hiver (à privilégier)
  • les omega 3, les graisses de bonne qualité, les petits poissons gras, l’huile d’olive de bonne qualité comme celle qu’on a sélectionnée pour nos barres et compotes énergétiques et qu’on vend sur la boutique. 
« Les Esquimaux sont couverts de graisse brune et ils mangent beaucoup de petits poissons gras, par exemple » explique notre expert en nutrition sportive avant de poursuivre : « Donc, pour résumer, sur l’alimentation, on ne fait pas de gros efforts (sauf la petite période de detox), et sauf à établir des rituels santé à ancrer dans nos journées pour toute l’année, notamment en appliquant les principes de la chrononutrition par exemple. 

 

 

Cyclisme entrainement hiver
Comment bien s'entrainer l'hiver pour arriver plus performant au printemps. "La période hivernale est un plus risquée pour l'organisme du cycliste" explique le micronutritionniste Benoît Nave, ancien coureur de haut niveau. En action, notre athlète Seb Jarrot. © maxime.visuals

CONSEIL cycliste N°4 / CHANGEMENT DE VÉLO ET TESTS NUTRITION SPORTIVE

« L’hiver est une période qui peut être consacrée à du changement de matériel parce qu’on fait peu de volume et pas de compète, c’est le moment idéal pour changer de vélo, au besoin » conseille notre expert en cyclisme
« C'est la saison idéale pour améliorer ou modifier sur ce qu’il y a besoin d’améliorer sur son matériel et aussi pour tester sa nutrition de l'effort. »
L’hiver est évidemment une période où le volume est réduit, aucune course ne se profile à l’horizon à court terme, donc la période est effectivement propice pour changer de vélo, mais aussi changer de selle, de longueur de manivelle ou changer tout autre réglage… 
« De façon à ce que le corps puisse s’habituer - sur des temps de pratique plus réduits - aux nouveaux points d’appui. Il faut bien songer pendant quelques jours à se prévoir des séances sans grosses intensités, en plus du volume réduit, pour ne pas provoquer de blessures ». Et là, c’est le côté "biomécanicien" de Benoit qui parle. ;)
 
 

 Tester sa nutrition de l'effort 

 
« On va en profiter aussi pour tester sa nutrition sportive. On va pouvoir goûter de nouvelles marques de produits énergétiques, de nouvelles recettes. Voir ce qui passe bien pendant les entrainements, tester des protocoles nutritionnels."
L'occasion peut-être de passer à quelque chose de beaucoup plus naturel, en bio ? Histoire de préserver sa santé de cycliste sur le long terme et pouvoir continuer longtemps à rouler et rester performant ? Histoire aussi de tester de nouveaux goûts, de tester des gammes salées, si on est un peu écœuré du sucré sur le vélo. De comparer différentes recettes de barres énergétiques ou de compotes sport (pour tester l'ensemble de notre gamme énergétique Baouw, par exemple, tu peux prendre ce pack à 31 € avec de vraies barres et compotes énergétiques, pas des échantillons).
 
"On va pouvoir ancrer des habitudes aussi, tester ses gestes, la façon dont on va stocker et utiliser les produits de nutrition sportive ensuite, sur son vélo. 
Choisir le bon carburant à longueur d’année est un vrai facteur de performance mais aussi de bien-être général. C’est le bon moment pour mettre en place de bonnes habitudes, à l'entraînement comme en compétition. » 
 
 
 

 

Conseil cycliste N°5 / le travail des fondamentaux

    Travailler les fondamentaux. 
    Travailler les points qu’on n’a pas le temps de travailler en pleine saison, quand on est à fond et qu'on profite de rouler, rouler ! 
    On profite de cette période où, en général, on ne peut pas faire des sorties très longues pour privilégier la qualité. 
    « Après la période detox de 10 jours, on reprend. On va venir travailler les fondamentaux du cyclisme, du sport en général. 
    Travailler les fondamentaux, ça veut dire travailler des éléments qui vont permettre de venir implémenter de façon efficace des séances qualité ou de volume qui viendront plus tard dans la saison » indique Ben, avant de préciser : « On va donc, par exemple, s’entraîner de manière à développer la force explosive, la force, intégrer des séances de très haute intensité. Bosser la puissance max. » 
    Travailler tout ce qui est gainage profond, préparation physique générale, renforcement musculaire. 
    « On dit qu’il faut 8 à 10 séances de qualité dans un domaine spécifique (par exemple, séances de force explosive ou de force) pour pouvoir  commencer à obtenir des effets intéressants. 
    Donc on prévoie deux à trois séances par semaine sur un bloc de 4 semaines, avec par exemple une dominante de force explosive."
     
     

    Exemple de séance d'hiver pour l'entraînement cycliste 

     
    Si on peut rouler ou qu’on est motivés pour pédaler sur home-trainer
    On s’échauffe bien, une quinzaine de minutes sur home trainer (environ 30 minutes sur route). 
    On va faire une série, par exemple, de 4-5 exercices (au fil des séances, on augmentera). Départ presqu’à l’arrêt donc, avec le grand plateau. Avec un très gros braquet. Et l’un des plus petits pignons. On part de 0 km et, sur 7 ou 8 secondes, on accélère le plus possible en position assis. On met tout ce qu’on a pour accélérer. On fait un effort de 7-8 secondes et on récupère 4 minutes en pédalant tout tranquillement. 
    « Il faut récupérer presque complètement pour réintégrer la créatine phosphate qui est le substrat énergétique de ces efforts très brefs » conseille Benoit. « On le fait 4 ou 5 fois pour la première fois et on pourra monter progressivement jusqu’à 8 ou 10. Pas beaucoup plus, ce sont des efforts très coûteux sur le vélo ». 
     
    • D’autres inspirations pour l’entraînement sur home-trainer, ici. 
 Pour rêver un peu, en cet hiver particulier, découvre la courte vidéo de Nicolas Roux, ambassadeur Baouw (double vainqueur de L'Étape du Tour), sur sa Grande Traversée des Alpes.
 
 
 
 
 
 
 
Tu connais les barres énergétiques de notre athlète cyclisme Nicolas Roux, vainqueur du Paris Roubaix Cyclosportif ?
Viens découvrir nos 10 recettes fruitées ou salées ! 
 
 
 
 

conseil cycliste n°6 / les sports à pratiquer l'hiver pour performer au printemps

« Pour ceux qui aiment et savent courir, la course à pied peut être très complémentaire au cyclisme. 
Cela permet de travailler la tonicité des appuis, que les cyclistes perdent au fil du temps en général » recommande Ben, grand adepte du trail running. 
 
Le VTT est évidemment un très bon choix aussi, pour les cyclistes route. 
 
« Et pour ceux qui habitent assez proche de la montagne ou peuvent se permettre de faire des petits blocs volumes en montagne, je conseille le ski de fond et le ski de rando.
Avec le ski de rando en tête de liste. C’est extrêmement complémentaire du vélo.
En ski de rando, on travaille une composante essentielle de la performance du cycliste : la force et l’endurance de force. »
 

Entraînement croisé pour les cyclistes : course à pied ou ski de randonnée ?

 
Le ski de rando, de préférence. D’où les perfs extraordinaires de notre athlète Baouw Arthur Blanc, 22 ans. 
Il n’a jamais pris de licence cycliste de sa vie. Et il va débuter en nationale 1 d’emblée cette année. 
« Il a les championnats du monde de ski-alpinisme, avant, en point de mire » avertit son coach… Benoît Nave, « mais il va intégrer une équipe pro cet été". 
"Arthur a été Vice-champion d’Europe de ski-alpinisme en junior. Il a développé toutes ses qualités aérobie, et de force et puissance sur les skis, avec un tout petit complément de vélo mais avec des volumes très restreints par rapport à ceux d’un cycliste classique." 
Et cet été, il a réalisé de sacrés perfs sur des montées !
Il possède à son actif la meilleure perf absolue chez les amateurs sur la grimpée de l’Alpe d’Huez : c’est lui qui a battu le record cette année. 
Sur le segment Strava, on trouve notre ambassadeur Baouw Arthur Blanc… en 3e position ! Avec, 20 secondes devant lui, Thibaut Pinot, et Romain Bardet (37 secondes)… Ça donne une petite idée de la puissance de ce sport qu’est le ski-alpinisme, une fois que ses effets sont transposés sur le vélo ! » témoigne Ben, qui connaît bien les deux sports puisqu'en cyclisme, il a été pré-sélectionné pour les JO de Barcelone, et qu'il pratique désormais le ski-alpinisme en compétition (Pierra Menta hiver, etc). 
 

Nutrition sportive cyclisme bio
5 recettes de barres énergétiques fruitées, 5 recettes de barres salées, une purée de l'effort au sel de Guérande, deux compotes énergétiques aux fruits : voilà la gamme de nutrition sportive Baouw, BIO et pas écœurante sur le vélo ! Des goûts travaillés par un chef deux étoiles Michelin élevé au triathlon et au trail. Idéale pour rouler serein. Pour le meilleur et dans le dur. ©focal_77

conseil cycliste N°7 / la position de pédalage efficace et confortable

« Je vois beaucoup coureurs dans les pelotons amateurs qui semblent ne pas avoir la bonne position à vélo pour pédaler efficacement. Ou pour se protéger des blessures
Et que je vois atterrir d’ailleurs au cabinet après, avec des douleurs au dos, par exemple… des douleurs tendineuses, des tensions sur les épaules…" prévient Benoit, qui est également ostéopathe. 
 

Comment faire pour adopter la bonne position sur son vélo ?

 
« Alors… nous avons tous nos particularités biomécaniques de morphologie, donc il est difficile de donner des conseils pratiques précis. 
Je recommande de faire appel à un professionnel de la mise en position
En France, il y en a quelques-uns, je pense notamment à Joel Steve qui travaille de façon un peu inédite. C’est une bonne solution, je trouve.»
Joël Steve travaille en collaboration avec les magasins de cycle et il se déplace chez ces revendeurs en France. Il fait des tournées un peu partout sur le territoire et tu prends rendez-vous avec lui dans ton magasin spécialisé cycles. 
Alors branche ton magasin de cycles sur ce bon plan ! (Et n’oublie pas de lui parler des Baouw, s’il ne les vend pas déjà, ah ah). 
 
Cyclisme entrainement hivernal bien progresser
Pour bien progresser, en cyclisme, l'hiver est une période-clé. S'inspirer des conseils de spécialistes, tester de nouvelles choses, le calme relatif de la saison est très bénéfique pour nourrir son bagage à vélo. L'aspect technique de la discipline est très important et peut être favorablement travaillé en cette saison froide. ©maxime.visuals

Découvre notre barre énergétique bio parfaite pour le vélo. "Pour la pratique du cyclisme, la barre Myrtille-Noisette-Bourgeon de sapin, est délicieuse : fruitée et douce, elle ne laisse pas de goût de sucre (contient simplement le sucre naturel des fruits, tout naturellement, sans sucres ajoutés)" conseille Benoît, le nutritionniste Baouw, ancien coureur cycliste. 
 
 
 
 

Conseil cycliste n°8 / Comment fixer ses objectifs 

L’hiver est un moment important pour échafauder et élaborer sa planification annuelle pour ne pas partir dans tous les sens. 
 
Comment se fixer des objectifs ? 
 
Qu’ils soient en terme de compétition ou de programme plus personnel : l'Omomartola French Divide, la Haute Route des Alpes, une étape du Tour, des grimpées de cols, le Gran Fondo, mais aussi un tour de France à vélo, traversée des Alpes, les châteaux de la Loire à vélo, la voie cyclable Euro Vélo 3 qui sillonne l'Europe (de Trondheim à Saint-Jacques de Compostelle) ou toute autre belle idée ! 
 
Se fixer des vrais objectifs et à les avoir en point de mire va aider à encaisser un entraînement régulier et à ne pas baisser les bras. 
 
 
"Avoir des projets, surtout en ces temps moroses de coronavirus, où le moral en prend un coup, est primordial." 
 
 
« C’est très important de faire ça, de se fixer des buts, car c’est aussi ce qui va déterminer la façon dont tu vas programmer ton entraînement hivernal ou tes sorties si tu ne fais pas de compétition mais que tu as des projets vélo avec les copains ou les enfants, par exemple » souligne Benoît Nave. 
 
« Y compris les aspects très spécifiques. Imaginons par exemple que tu aies prévu une épreuve cet été avec des ascensions multiples ou un parcours de ce genre sur une itinérance vélo. Avec des pourcentages moyens assez élevés. Compte tenu de ça, l’aspect endurance de force va être un élément prédominant de la réussite de ton épreuve ou de ton projet à vélo. De ton objectif. Et donc il va falloir très tôt en saison penser à intégrer dans ta préparation tout ce qui va permettre d’améliorer ton endurance de force pour le jour J. Et donc le travailler cet hiver, sinon tu vas te retrouver le bec dans l’eau, sur ton vélo. Ça parait une évidence mais bon… »
 
En ces temps très incertains de coronavirus et confinement, ce que recommande notre coach, c’est de dresser quand même sa liste d’objectifs rêvés, et de s’y tenir. Pour garder le moral et la motivation. « Une épreuve qui te fait rêver cette année te fera rêver l’année prochaine probablement. Et tu auras donc eu deux fois plus de temps pour te préparer… Deux ans pour se préparer, c’est évidemment encore mieux. »

mes astuces de coach cycliste pour se fixer les bons objectifs

Mes petites astuces pour se fixer des objectifs réalistes mais audacieux. 
 
Insister sur ses points forts et non pas sur ses points faibles 
Dans quels domaines es-tu le plus performant ? 
Es-tu grimpeur, rouleur, sprinteur
Détermine le type de terrains sur lequel tu penses être le plus performant et fixe-toi un objectif dans ce domaine-là. De façon à vraiment t’éclater. 
Il faut chercher à réussir à optimiser ses qualités dans le domaine choisi. 
• Pour se fixer des objectifs adéquats, cet hiver, on va regarder les dernières années et analyser l’évolution qu’on a eue, c’est un premier élément de décision. 
• Autre élément de décision : choisis une épreuve totalement nouvelle pour toi, sur un domaine qui te correspond, sur un terrain sur lequel tes qualités vont pouvoir s’exprimer, dans un lieu inédit pour toi, de façon à avoir cette motivation de la nouveauté, de la curiosité, de l’envie de découvrir. 
 
par Benoit Nave, ancien coach de Simon Gerrans (vainqueur d'étape de tour de France et maillot jaune) et Mark Renshaw (poisson-pilote de Mark Cavendish). 

conseil cycliste n°9 / la santé du cycliste 

Cette période calme de l’hiver est le moment idéal pour régler tous les petits bobos, avec le thérapeute de son choix : médecin généraliste, micro-nutritionniste, ostéo…
Tout ce qui est récurrent doit alerter. Et être traité. 
Les bobos des cyclistes, les plaintes courantes, les tendinites, les soucis qui reviennent souvent,  des fragilités chroniques. Un tendon d’Achille qui te titille, un genou, une fatigue… Une baisse de motivation… Des petits moments de déprime. Des petits coups de moins bien réguliers. Tout cela peut trouver origine dans une carence quelconque. 
Si tu souffres de petits déséquilibres chroniques, que ce soit au niveau immunitaire ou au niveau digestif, si tu attrapes souvent des petites cochonneries, il va être intéressant de consulter plutôt un micro-nutritionniste. 
 
Si c’est mécanique : va voir ton médecin généraliste qui saura t'orienter ou ton ostéopathe. 

conseil N°10 / s'inspirer des autres cyclistes 

Astuce numéro 10, s’inspirer, se documenter. 
La presse spécialisée, YouTube, les réseaux sociaux : l’hiver est une bonne période pour se nourrir de ce point de vue-là. Pour acquérir de la connaissance. 
Pour étudier la stratégie. 
Pas forcément uniquement sur des grandes grandes courses ou seulement des cyclistes de très haut niveau. 
(Pour te détendre, une petite vidéo de Jeune Cycliste Dynamique qu'on a bien aimée. Très sympa !)
 
 
 
 

S’inspirer d’excellents stratèges cyclistes pour progresser

 
« On peut analyser l’utilisation des cadences de pédalage par Christopher Froome ou Primoz Roglich, par exemple. 
Ces coureurs cyclistes optimisent au mieux les cadences en fonction du niveau et des temps d’effort à soutenir sur le vélo. 
On voit que quand les niveaux de puissance à développer sont très élevés, Roglich augmente sa cadence plutôt que d’augmenter son braquet. On peut le reproduire sur son vélo. Travailler cela. Améliorer l’efficacité de son geste de pédalage à des cadences élevées. »
 
Le cyclisme est un sport très technique, ne l’oublions pas si on veut progresser. 
Apprentissage, amélioration de tes compétences et de tes connaissances globales vont faciliter la pratique de ton sport. Et te permettre de mieux intégrer tous les éléments dont on a parlé précédemment. 

bonus : les clés de la réussite en cyclisme

La nourriture de l’esprit. 
« C’est un point qui m’est très cher et que j’ai beaucoup utilisé sur mes athlètes, pas qu’en cyclisme, d’ailleurs, puisque je l’ai utilisé aussi avec Xavier Thevenard pour l’ultra-trail, par exemple. Je fais mentaliser des réussites de courses aux sportifs. 
C’est une discipline qui est un peu ignorée, c’est dommage. 
Il faut rêver ses courses ou ses itinérances. Il faut imaginer ses projets dans sa tête, leur réalisation dans le détail. 
Très longtemps à l’avance, on peut commencer à faire de la visualisation
Ça va permettre de soutenir la motivation quand les séances vont devenir difficiles. 
 
 

L’approche de la préparation mentale pour le cycliste

 
 
On va prendre par exemple l’objectif de la saison qu’on s’est fixé. On peut se visualiser sur cette épreuve, dans les moments un peu clés de la compétition, en train de se voir pédaler avec aisance et passer les cols et obstacles dans les meilleures conditions. On se voit rouler avec le sourire, avec le plaisir. 
La puissance de notre cerveau est inouïe ! Elle est créatrice de ce qu’on désire. 
Dans un temps calme ou le soir au coucher, on va venir pré-visualiser une course idéale, ou une traversée des Alpes rêvée. 
On s’imagine dans le « flow » (un thème cher à Baouw : ces moments d’extase où tout fonctionne comme dans un rêve, cet état de grâce). 
Ça marche à tous les niveaux et pour tous les sports. Y compris le sport de la vie ! » conclut Benoit Nave, cycliste heureux et accompli. •
 
  
Découvre la purée Patate douce - Carotte - Poivre Timut. "Elle est idéale pour l'hiver, en cyclisme, avec sa texture un peu plus dense et sa saveur qui réchauffe quand on roule par temps froid" recommande le nutritionniste Baouw. "On aime bien, aussi, sur le vélo, changer des goûts "sucrés" pour ce produit original au sel de Guérande."
 
 
 
 
Cyclisme hivernal préparation conseils pratiques
Rouler l'hiver est une bonne idée, si on tient compte des spécificités de la saison. La période est propice aux virus de toutes sortes, le cycliste plus fragile à ce moment de l'année. @unsplash

les auteurs de ce guide pratique du cycliste en hiver  


Benoît Nave, nutritionniste (diplôme européen Micronutrition Alimentation Prévention Santé passé à la fac Paris-Descartes) et ancien coureur cycliste. 
Ancien coureur cycliste, qui a coaché de grands noms du vélo, comme Simon Gerrans, Mark Renshaw, Maxime Bouet, Cyril Lemoine, et bossé avec VVTistes tels que Cadel Evans, Anne-Caroline Chausson, Kashi Leuchs, Christoph Sauser… qui ont accroché un paquet de médailles autour de leur cou, du temps du team VTT Volvo Cannondale pour les anciens qui ont connu ça !
 Lire son portrait dans L’équipe par Olivier Haralambon, aujourd’hui rédacteur en chef du magazine de la Fédération française de cyclisme, France cyclisme. (lien fédér) 
 
Myriam Cornu-Nave, journaliste spécialisée sports de nature. 
 
Crédits photos : Seb Jarrot, athlète Baouw, Le cycliste tricolore par @maxime.visuals et focal_77 (follow on Instagram)


Rejoins le Club Baouw

#baouwers
Je rejoins le Club et je deviens un membre privilégié en profitant :

• De l'accès aux ventes privées Baouw !
• De nouveautés en avant-première !
• D'offres exclusives toute l'année !
• De conseils, spécialement pour moi !
• ... Et de plein d'autres surprises !
Pour cela, je m'inscris à la newsletter ! Je coche tous les sujets qui m’intéressent.
Je rejoins le Club

Livraison Offerte dès 65 € d'achat en France et Belgique

Paiement sécurisé

Expédition Rapidesous 24H à 48H